Partager cette page

La 439 à Saint-Priest pour les Journées Européennes du Patrimoine 2011

Pour la première fois depuis sa création en 2003, ATHALY présentera au public, les 17 et 18 septembre 2011 dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, un de ses matériels roulant emblématique de l’histoire des transports en commun lyonnais.

Pendant ces deux jours, la motrice n°439 de l’ancien réseau de tramway de la Compagnie des Omnibus et Trawawys de Lyon (OTL) sera exposée au centre de maintenance TCL de Saint-Priest.

Attention, l’exposition ayant lieu à l’intérieur du centre de maintenance, la visite est indissociable de celle du centre et n’est possible que sur inscription préalable en appelant Allô TCL au 04 26 10 12 12.

Venez Nombreux !

Un grand MERCI à tous les acteurs qui ont rendu possible la présentation au public de ce matériel : RMF TP qui a mis à disposition ses employés et ses moyens de transport, Kéolis-Lyon et le Syndicat mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération Lyonnaise pour l'accueil au sein de leurs emprises.

Accès

Le centre de maintenance du tramway de Saint-Priest est situé Cours du professeur Jean Bernard, 69800 Saint-Priest. À proximité du centre commercial de la Porte des Alpes.

En transports en commun :

  • Par la ligne de tramway T2, station Porte des Alpes
  • Par les lignes de bus C17, 52, et 93, arrêt Porte des Alpes, et 26, à distance, arrêt Cimetière communautaire.

En voiture, par l’autoroute A43 :

  • En direction de Lyon, par la sortie n°4, et suivre les panneaux de signalisation indiquant P+TRAMWAY ;
  • En direction de Chambéry et Grenoble, par la sortie n°4b, et suivre les panneaux de signalisation indiquant P+TRAMWAY.

La motrice 439

La motrice ultérieurement numérotée 439 a été livrée en 1898 à la Compagnie du chemin de fer de Fourvière et de l’Ouest Lyonnais (FOL) par la J.G. Brill Company de Philadelphie (USA) avec 6 autres motrices du même modèle. Cette série était destinée à l’exploitation des lignes de tramway de Saint-Just à Francheville (future ligne 30), et du Pont Tilsitt à Sainte-Foy-les-Lyon par le chemin de Choulans (future ligne 29). Il s’agissait de motrices électrique à voie métrique constituées d’une caisse en bois posée sur un truck métallique à deux essieux. Elles pouvaient transporter 32 voyageurs dont 22 assis, parmi lesquels 8 en 1ere classe.

Image officielle de la motrice n°1 de la FOL

Image officielle de la motrice n°1 de la FOL, future 438, et tête de la série à laquelle appartient la 439 (Document ATHALY)

En 1906, la série est revendue à la Nouvelle Compagnie Lyonnaise de Tramways (NLT), pour l’exploitation des lignes au départ de la place des Cordeliers en direction de Monplaisir, Bron, Montchat, Vaulx-en-Velin et Villeurbanne. Après le rachat de la NLT et de la FOL par la Compagnie des Omnibus et Tramways de Lyon (OTL), respectivement en 1906 et 1911, il reste cinq motrices de la série, dont la 439, qui sont ramenées au dépôt de Saint-Just pour l’exploitation des lignes 29 et 30.

Entre 1935 et 1936, ces deux lignes sont progressivement transformées en lignes de trolleybus. L’ensemble du matériel roulant est alors ferraillé, à l’exception de la motrice 439, qui reste utilisée pour déplacer le matériel roulant de la ligne à crémaillère de Saint-Jean à Saint-Just. Cet usage dure jusqu’à la fermeture de la crémaillère en juillet 1957, en vue de sa transformation en funiculaire.

En juin 1958, la 439 est rachetée par un groupe d’amateurs lyonnais, qui vont la préserver et la remettre en état d’abord au dépôt des Pins des TCL, puis à Badan, Tournon et enfin Lamastre. Elle sera déplacée à Oullins en 2002 et rétrocédée à ATHALY. Stationnée dans un espace non sécurisé, elle sera alors lourdement vandalisée (destruction du système de commande des moteurs, pillage de tous les câbles et de tous les éléments non-ferreux, bris de vitre, tags…)

Motrice n°439 à Oullins

Motrice n°439 sur un porte-char à son départ d’Oullins, le 15 novembre 2008. (Photo : J-C Thoos)

Son sauvetage a eu lieu fin 2008, avec l’aide active de l’entreprise RMF TP et sa restauration a alors été entreprise, avec dans un premier temps l’objectif de la remettre en état de présentation, puis, à plus longue échéance, de la faire rouler à nouveau.

Motrice n°439 à Pusignan

Motrice n°439 en cours de restauration, en 2010. (Photo : J-C Thoos)