Partager cette page

Motrice 41 TN

Les motrices de la série Be 2/4, au nombre de 7 ont été livrées en 1902 à la compagnie TN (Neuchâtel, Suisse) où elles circulèrent exclusivement sur la ligne suburbaine n°5 de Neuchâtel à Boudry et son antenne d’Areuse à Cortaillod. Conçues pour une desserte suburbaine, il était possible de former des trains comportant 2 motrices en unité multiple avec en sus jusqu’à 3 remorques de la série B (n°111 à 114).

Ces motrices sont équipées de 2 moteurs (1 par bogie), ce qui leur fournit une puissance totale de 72 kW. Leur capacité est de 73 passagers.

Tramway n°41 à Neuchâtel en 1965 (CC-by-sa, jhm0284)

Tramway n°41 sur la ligne 5 de Neuchâtel en 1965. Photo : CC-by-sajhm0284.

Caractéristiques des motrices Be 2/4 :

ConstructeurSWS et MFO
VoieMétrique
Longueur hors-tout12 500 mm
Largeur de caisse? mm
Hauteur (hors pantographe)? mm
Hauteur du plancher au dessus du rail? mm
Empattement des bogies? mm
Distance entre pivots des bogies6 500 mm
Masse à vide15,3 t
Nombre de places assises30
Nombre total de places73
Vitesse maximale50 km/h
Tension d’alimentation? V
Nombre de moteurs de traction2
Puissance des moteurs36 kW chacun
Prise de courantpar pantographe

Tramways n°41 et 44 devant le dépôt de Boudry en 1981 (© André Knoerr, Genève)

Tramways n°41 et 44 devant le dépôt de Boudry en 1981. Photo : © André Knoerr, Genève.

La série Be 2/4 a été retirée du service en 1981, à l’occasion de l’arrivée sur le réseau des rames Littorail. Plusieurs exemplaires de la série ont été préservés. La 45 se trouve à l’ANAT (Neuchâtel, Suisse), la 43 au musée des transports de Lucerne (Suisse), la 44 après avoir été hébergé au musée de l’AMTUIR (Chelles, Seine-et-Marne) a rejoint l’ANAT début 2013, la 46 dans un musée de Hanovre (Allemagne), et la 47 à l’AMITRAM (Lille, Nord). La 41 a été rachetée avec la remorque 114 par le chemin de fer touristique du Vivarais lequel envisageait à cette époque un projet de ligne musée de tramway. D’abord stationnée à Tournon, la rame est ensuite déplacée à Lamastre qu’elle quittera en 2002 pour rejoindre Oullins. Elle sera récupérée par ATHALY à la création de l’association en 2003. Elle quittera Oullins fin 2008, pour rejoindre un lieu plus sûr. Pendant ces 7 ans sur le site d’Oullins, elle a malheureusement subit d’importants dommages dans son système de contrôle-commande et un pillage de son tôlage extérieur en aluminium. Sa remise en état n’est pas programmée pour le moment.